Reconversion : des Ressources humaines au Conseil conjugal et familial



Aude-Marie Colombié, 33 ans, est mariée et habite dans l’Oise. Elle nous raconte ce qui l’a amenée à quitter de prestigieux postes dans de grandes entreprises pour accompagner les personnes et les couples en souffrance. 



« Diplômée de deux Masters en sciences du Management en école de commerce et en Ressources Humaines et droit social à l’université Panthéon-Assas, j’ai commencé ma carrière professionnelle chez Bouygues et Coca-Cola où j’ai travaillé comme Responsable des Ressources Humaines. Sur mon dernier poste, j’ai exercé en comité de direction en charge des Ressources Humaines pour l’ensemble d’un site industriel en région parisienne.


Au cœur de problématiques humaines complexes, je me suis engagée dans l’entreprise pendant près de 10 ans pour relever des défis exigeants : j’ai conduit des entretiens individuels sensibles, accompagné au changement d’importants collectifs de travail, géré des relations sociales conflictuelles, déployé des politiques de redynamisation et d’amélioration des conditions de travail...


J’étais passionnée par mon activité et très investie pour mon entreprise qui m’offrait des responsabilités grandissantes et des possibilités pour un parcours d’évolution ambitieux. Mes proches me disaient souvent que j’avais non pas du sang qui coulait dans mes veines mais plutôt du Coca-Cola... !


Mes parents ayant eux-mêmes exercé la fonction de Conseil Conjugal et Familial, j’ai très tôt été sensibilisée à la question de l’accompagnement des couples (Trop tôt peut-être.... Cela m’a valu plusieurs séances de travail individuel !) Plus tard, j’ai entendu les mots de Christiane Singer, restés en moi pendant plusieurs années comme un questionnement irrésolu. Cette écrivaine française exprimait : « Dès que cesse l’agrément d’être ensemble, beaucoup prennent les jambes à leur cou, ignorant que le plus beau de l’aventure va tout juste commencer : la construction d’un amour d’adulte ». Je me suis alors demandé ce qu’était un amour d’adulte avec l’envie et la peur de le vivre un jour.


Au fil des années, j’ai senti que le couple était menacé de l’intérieur par les désirs individuels de chacun et de l’extérieur par des schémas qui idéalisent la relation. Pourquoi tant de déception, de rupture et de souffrance dans la relation de couple ? Comment la coévolution du couple peut s’avérer plus riche que l’épanouissement personnel, libre de toute contrainte ? Peut-on conjuguer le passé individuel douloureux et ses inévitables répétitions avec l’avenir conjoint heureux ?


C’est alors que j’ai choisi de saisir l’opportunité de la mutation professionnelle de mon conjoint pour le suivre et démissionner début 2020 afin d’entamer une formation au Conseil Conjugal et Familial qui m’a donné des clés de compréhension fascinantes sur les relations dans le monde - la montée du féminisme, les ruptures grandissantes au sein des couples, les origines de la colère... -, au point de vouloir continuer de me former et d’en faire une nouvelle orientation professionnelle !


J’exerce actuellement le Conseil Conjugal et Familial, la thérapie de couple Imago (en formation) ainsi que la thérapie de l’Intelligence Relationnelle en cabinet à Compiègne. J’ai par exemple eu l’occasion d’accompagner un couple en grande difficulté relationnelle, prêt à faire une croix sur leur projet initial de mariage pour mettre fin à leur relation. Après plusieurs séances d’accompagnement, ils ont pu mettre « des mots sur leurs maux », comprendre ce qui les avait unis et voir le potentiel de croissance pour leur relation. Ils ont alors choisi de s’engager sereinement ensemble.


Parallèlement à cela, j’anime des séances d’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle auprès de jeunes ou de parents. J’interviens également dans des ateliers traitant de l’estime de soi, de la communication non violente, des émotions...


L’accompagnement individuel et de couple me semblent tellement complémentaires pour travailler à l’unification des relations. Être un, soi-même parmi les autres, uni à son conjoint, à ses proches... Aujourd’hui, j’ai le sentiment de contribuer à la construction d’un monde meilleur en accompagnant les personnes souhaitant entamer ce travail d’unification.


Le conseil que je peux donner ? « Il fait beaucoup pour le monde celui qui panse ses blessures et pacifie son histoire » (Christiane Singer). » Texte recueilli par S. P.


Contact > www.unite-accompagnement.fr



> Lire d'autres articles de Zélie n°74 - Juin 2022


Photo © Collection particulière

Derniers articles