« Graine de femme », un parcours pour grandir en liberté

20/3/2017

 

 

Destiné aux adolescentes de 14 à 17 ans, le parcours « Graine de femme » propose une série d’ateliers pour se connaître en reliant corps, cœur, esprit et âme.

 


En 2011, à la suite d’une mission humanitaire au Cambodge, Claire de Saint Lager présente un projet autour de la femme au patronage du Bon Conseil à Paris. La jeune femme, qui vient du monde du management et des ressources humaines, voit son idée acceptée. Après un an de formation et de réflexion, elle lance en septembre 2012 le parcours « Graine de femme » destiné aux adolescentes de 14 à 17 ans.

 

Ce parcours est aussi actuellement proposé dans quatre autres lieux : la paroisse Sainte-Cécile à Boulogne-Billancourt, Saint-Ferdinand des Ternes à Paris, Sainte-Marthe à Pantin (Seine-Saint-Denis) et aux internes de l’Institut Charles Quentin à Pierrefonds (Oise). 
 

Se déroulant sur une année en 15 ateliers de deux heures chacun, le parcours se divise en trois grandes étapes : « Mieux se connaître pour mieux s’aimer », « La Beauté » et « Un être de relation ». « Ce n’est pas un parcours d’éducation affective, affirme Claire de Saint Lager. Il s’agit de la construction de toute la personne, afin d’oser être soi. »  

 

En petit groupe d’une quinzaine environ, les jeunes filles réfléchissent avec les animatrices à ce qui a été déposé en elles, à leurs valeurs et à leurs désirs profonds, alors même qu’elles peuvent traverser une période de perte de repères. Puis elles prennent conscience de leur beauté – au sens large –, de ce qui fait d’elles quelqu’un d’unique, et les fait habiter leur corps.

 

Une séance particulièrement appréciée des participantes est consacrée au stylisme et à l’image de soi, de manière ludique ; elle est suivie d’un mini-défilé où chaque adolescente s’exprime librement, mettant en valeur sa beauté, son humour ou encore sa créativité. 
 

Le dernier temps de l’année est dédié à la rencontre : avec les autres femmes, avec l’homme, sur le couple et la sexualité... avant de finir avec l’idée de « prendre soin de l’être », car on ne le redira jamais assez : on ne peut se donner que lorsque l’on sait qui on est.
     
« Les ateliers sont très interactifs, avec des quizz, des jeux de rôles, des films, du mind-mapping ou encore du collage créatif, explique Claire. L’idée est qu’elles vivent l’expérience dans leur corps et pas seulement dans leur tête. Nous essayons aussi de conjuguer profondeur et légèreté. »

 

Tandis que ces adolescentes ont besoin de se positionner par rapport à leurs parents et cherchent d’autres repères, d’autres figures d’identification, le parcours leur permet de rencontrer dans les animatrices des personnes qui leur parlent d’une manière différente de leur expérience de vie de femme.
 

Les animatrices  suivent d’abord pendant quatre jours une session de formation « Isha », également créée par Claire de Saint Lager, qui leur permet de s’unifier elles-mêmes en tant que femme (inscriptions ici). Un atelier spécifique de formation à la pédagogie « Graine de femme » est proposé à la fin. C’est un moyen de vivre d’abord l’expérience pour soi, avant d’inviter les adolescentes à faire grandir leur confiance en elles-mêmes. S. P.

 

Pour en savoir plus > ishaformation.fr/home/eveil-graine-de-femme

 

Article paru dans Zélie n°18 (Mars 2017) - Crédit photo : © Graine de femme

Please reload

Derniers articles
Please reload

  • Facebook
  • Instagram

© 2015-2019 By Magazine Zélie