8 conseils aux couples pour survivre au confinement


Pour les couples, se retrouver en huis clos pendant le confinement sanitaire peut être explosif. Voici quelques conseils pour anticiper les tensions et profiter de ce temps imposé - ou donné ? - pour trouver ou retrouver le plaisir d’être ensemble. Pour cela, il paraît primordial de prendre un temps à deux pour échanger sur la situation et faire le point sur les besoins et les désirs de chacun. Puis de décider ensemble du fonctionnement souhaité, qui sera à réajuster si nécessaire au fil des jours.

1. Décider de l’organisation des activités qui sont contraintes ou nécessaires : garde des enfants, travail scolaire, télétravail, approvisionnement, préparation des repas et tâches ménagères... Qui fait quoi et quand ?

2. Penser un cadre structurant pour chacun : se lever à l’heure habituelle, s’habiller comme si on allait à l’école ou au travail, prendre les repas à heures fixes - ce qui évitera le grignotage -, prévoir un temps de gymnastique quotidien, avoir un temps pour la prière ou encore se coucher à une heure raisonnable. Le programme sera noté et affiché.

3. Prendre soin de soi. Cela commence par le soin qu’on apporte à sa personne : soins du corps, tenue élégante, tonicité ou encore alimentation saine.

Il s’agit aussi d’écouter d’une part son besoin de prendre du temps pour soi et d’autre part son besoin d’être seul. La diversité des contraintes - nécessité de télétravailler, garde des enfants, parent solo, exiguïté du logement, ville plutôt que campagne - rend difficile d’être précis sur le comment.

Une piste de solution pourrait être d’instituer un temps de sieste ou « temps calme » pour que chacun se retrouve avec lui-même. Il s’agirait idéalement de s’accorder 30 min par jour.

4. Protéger le couple (et la famille) de l’invasion d’Internet, des écrans et des réseaux sociaux : instituer des horaires ou des temps off. Et en particulier se protéger de trop écouter une actualité anxiogène.

5. Repenser son écoute et sa communication de couple. Les frictions du quotidien seront décuplées par la promiscuité permanente, l’inactivité, l’inquiétude du lendemain... Il est indispensable de travailler ou d’améliorer d’une part une vraie écoute de l’autre, respectueuse, attentionnée, compréhensive, empathique. L’association CLER Amour et famille propose des formations sous forme de stages qui sont très bien faites – www.cler.net. On lira avec profit L’écoute de Louis Blanc (éd. Bernet Dalilo) ou L’écoute, attitudes et techniques de Jean Artaud (Tricorne éditions).

D’autre part, il est important de travailler une communication positive, en évitant reproches et accusations, et en exprimant ses ressentis et ses besoins. Comme par exemple :

« Chéri(e), quand tu sembles préoccupé(e) et ne me dis pas ce que tu penses (Observation du problème), - Je me sens exclu(e)/triste/impuissant(e) à te comprendre et à t’aider (expression des Sentiments ou ressentis), - J’aurais besoin que tu me parles pour te comprendre et t’aider, (constat du Besoin) - Pouvons nous prendre un temps pour parler ? (Demande négociable) »

On peut lire, par exemple, Cessez d’être gentil, soyez vrai ! de Thomas d’Ansembourg (les Editions de l’Homme).

6. Garder le lien social avec les proches et les amis. Il peut être bon d’utiliser les outils de vidéoconférence pour des rencontres plus épanouissantes. Il sera intéressant de programmer ces rendez-vous pour donner de la perspective aux jours qui viennent.

7. Avoir de bons moments de couple. Loin du stress de la vie quotidienne et de la multiplicité des sollicitations habituelles, le couple peut se réserver plus facilement des temps ensemble, des temps de qualité.

Ce peut être des temps de discussion ou d’échanges amoureux : parler de la relation du couple, se dire ce qu’on aime chez l’autre, partager ses besoins et ses rêves, relire l’histoire du couple (photos à l’appui), faire des projets... Il existe des questionnaires qui multiplient les sujets à aborder, par exemple ceux proposés par le cycle Alpha Couples.

Ce peut être de partager des activités qu’on apprécie ensemble et qu’on n’a jamais le temps de faire, comme pratiquer la gym, cuisiner, bricoler, jouer...

8. Prier en couple. C’est le bon moment pour instituer un temps de prière en couple, si ce n’est pas déjà le cas. En plus des ressources habituelles (Bible, EAQ, Prions en église...), les nouvelles propositions fourmillent sur Internet : on trouve par exemple sur Youtube des prières, méditations, messes, en direct ou en différé. C’est un moyen très sûr de nourrir la vie intime du couple, d’apporter de la sérénité et de l’espérance, de vivre la communion avec nos proches dispersés.

Et si, malgré les bonnes résolutions, cela reste difficile de vivre ce temps, les professionnels de l’accompagnement du couple s’adaptent et proposent des entretiens par vidéoconférences.

Caroline de Beauregard, conseillère conjugale à Bordeaux

www.conseil-conjugal-bordeaux.com

Lire le reste de Zélie n°51 - Avril 2020

Crédit photo Pexels CC

Derniers articles
  • Facebook
  • Instagram
  • Podcast Soundcloud

© 2015-2020 By Magazine Zélie