S'habiller pour un mariage

9/6/2016

 

De haut en bas, de gauche à droite : La fée maraboutée, Stella & Dot, Asos, Mon joli sautoir, Mademoiselle Chapeaux, Sézane, Accessorize, L'Escarpince. 

 

 

Les conseils de Lucie Galimard-Morin, styliste

 

La « saison des mariages » a, pour certaines, déjà commencé. Il n’est cependant pas trop tard pour quelques petits rappels afin d’être au sommet de l’élégance lors de ces réceptions. Je fais ici référence aux cérémonies religieuses catholiques se déroulant dans une église. Les codes seront différents dans  un autre lieu de culte ou à la mairie. Voici donc le top 10 pour être au top cet été.

 

1  Il est de bon ton de privilégier la robe lors d’un mariage. Aucun pantalon ne peut rivaliser avec une robe adaptée à votre morphologie ! Si jamais vous vous laissez emporter par la vague tendance du moment, qui tentait de percer depuis quelques années, et qui emporte tout sur son passage depuis cet hiver, j’ai nommé la combinaison-pantalon (combi-short n’y pensez même pas !), sachez qu’il faut être H ou X peu développé pour qu’elle vous mette en valeur, être au minimum de taille moyenne, et le mot qui nous fait tant souffrir et que vous attendez toutes : être mince ! Surtout, votre postérieur n’aura plus aucun secret pour votre voisin de derrière agenouillé sur son banc ; si vous voulez qu’il participe à l’office, gilet ou veste longue sont fortement recommandés. 

 

2  Le doré et l’argenté : ils sont de bons liants entre les couleurs, mais n’en abusez pas car l’effet sapin de Noël n’est jamais loin et nous sommes un peu tôt dans la saison. Les cadeaux ne viendront pas plus vite ! Vous pouvez les utiliser comme couleur à part entière ou comme simple liant, mais attention à ne pas les mettre dans chaque pièce de la tenue et des accessoires.

 

3  Si vous optez pour un accessoire bicolore voire tricolore, optez pour de l’uni partout ailleurs. Par exemple, avec un chapeau de la sorte, préférez une pochette unie et des escarpins sobres. Si vous ne portez pas de chapeau ou s’il est simple visuellement (bibi uni, grande capeline en paille), n’hésitez pas à attirer le regard sur des chaussures originales ou une pochette graphique, si la tenue le permet bien évidemment. 

 

4  L’escarpin nude (oui, c’est de l’anglais) : bien pratique pour adoucir une tenue déjà haute en couleur, son ton beige rosé très proche de notre carnation permet au regard de se focaliser sur un autre point. Tout est une question d’équilibre. Il faut que vous définissiez un atout, voire deux, dans votre tenue. Si la robe est très originale, choisissez un seul accessoire visuellement accrocheur. Et là, l’escarpin nude sera un bon allié.

 

5  La même règle s’applique aux bijoux. Des boucles d’oreilles voyantes ne seront pas très élégantes près d’un chapeau déjà très élaboré. Et dans la famille bijoux, ne choisissez qu’un seul membre (ou deux) un peu voyant. Comme des boucles d’oreilles et une manchette, ou alors un collier et une bague.


6  Faites attention à ne pas vouloir toujours tout coordonner. Comme précisé au-dessus, évitez de faire des rappels de couleur dans chaque pièce. C’est pareil pour les bijoux. Si votre tenue est en partie verte et noire, choisissez des boucles d’oreilles argentées, dorées ou perles, éventuellement noires selon la sobriété de l’ensemble, mais pas vertes, noires et dorées avec des pompons bicolores… Rappelez-vous que l’élégance et le chic riment avec simplicité ! Si vous avez beaucoup d’idées, créez plusieurs ensembles, mais ne tentez pas de porter toutes ces idées sur la même tenue.

 

7  La mode est à la jupe midi et aussi à la longueur mi-mollet. Je vous entends dire que c’est très joli pour les grandes, mais que c’est l’échec assuré quand on est petite. Bien sûr, si vous mesurez moins d’1 mètre 60, il vaut mieux choisir une robe juste au-dessus du genou. Mais pour les autres, quelle que soit votre morphologie, cette mode est parfaite, car extrêmement féminine. Les plus âgées d’entre nous seront contentes de cacher leurs genoux, les mères de familles pourront se pencher vers leurs enfants sans penser au fameux voisin de derrière agenouillé, et les plus jeunes pourront danser tout leur saoul sans tirer sans arrêt sur leur robe qui s’obstine à perdre quelques centimètres à chaque pas (oui pardon, pas que les plus jeunes !) Vous l’aurez compris, je déplore de voir les robes raccourcir d’année en année : non seulement ce n‘est pas l’idéal pour assister à la messe mais c’est également bien moins flatteur pour la silhouette !


8  Et pour rester dans la longueur, bien que les robes longues soient très à la mode, il serait de mauvais ton de les porter en journée. En revanche, elles sont parfaites pour le soir. Malheureusement, cette tradition se perd et souvent les militaires sont les seuls à se changer pour le dîner, alors qu’il serait logique de nous changer également. Mais rassurez-vous, tenue de soirée ne rime pas nécessairement avec robe longue ! Autant la robe longue est de mauvais goût la journée, autant la robe « courte » est possible le soir. Étant donné que la robe de cocktail est celle portée à l’église, celle du soir sera plus décolletée, plus habillée ou plus festive.

 

9  Petit point sur les chaussures, mes grandes amies : sachez que les sandales (qui par principe sont ouvertes sur les orteils), sont bien moins chic que des escarpins fermés. Je vous accorde celles à bout ouvert (les « peep toe ») qui reviennent en force, mais les nu-pieds sont déconseillés pour les personnes sur le devant de la scène comme les mères des mariés ou les témoins, car c’est visuellement bien moins élégant.

 

10  Pour protéger vos magnifiques escarpins dans les graviers ou même parfois dans l’herbe, si vous n’étiez pas prévenue d’un mariage champêtre et que vous n’avez pas emporté vos espadrilles compensées, pensez à l’« Escarpince », un petit embout en plastique de conception et de fabrication françaises. Et à celles qui lui disent que l’« Escarpince » n’est pas « sexy », la créatrice rétorque : «  Il est encore moins « sexy » de se retrouver plantée dans l’herbe ! » •

 

 

Article paru dans Zélie n°10 (Juin 2016)

Please reload

Derniers articles
Please reload

  • Facebook
  • Instagram
  • Podcast Soundcloud

© 2015-2019 By Magazine Zélie