Sainte Opportune, thaumaturge de la Normandie

21/4/2018

 

En 1969, deux époux qui ne parviennent pas à avoir d’enfant sont de passage à l’abbaye Notre-Dame d’Argentan. Un aumônier leur conseille de confier à la mère protectrice de l’abbaye, sainte Opportune, leur désir d’accueillir la vie. Les moniales s’associent à leur prière. Neuf mois plus tard, naît une petite fille. Deux ans passent. Le couple demande à nouveau un bébé à sainte Opportune et, dans les mêmes délais, vient au monde une seconde fille. Depuis 1970, de nombreux couples désirant un enfant ont été exaucés par la puissante intercession de la sainte. Qui est sainte Opportune ?

 

Son père est comte et gouverne le pays d’Auge en Normandie. Elle naît vers 720 à Exmes dans l’Orne, non loin d’Argentan. Toute jeune encore, sensible à la Parole du Seigneur disant à un jeune homme « Vendez ce que vous avez, donnez-le aux pauvres et suivez-moi », elle décide de renoncer au monde et entre dans un « petit monastère » non loin du monastère d’Almenêches près d’Argentan. Elle reçoit le voile des mains de son frère Chrodegand, évêque de Sées.

 

Les moniales sont frappées par sa ferveur et croient voir auprès d’elle son ange gardien. Elle se fait rapidement remarquer par son humilité, sa foi vive, sa bonté.  Elle dort sur la dure, ne prend qu’une nourriture grossière et jeûne plusieurs jours de la semaine. Après la mort de l’abbesse du monastère d’Almenêches, elle est élue à l’unanimité pour lui succéder.
 

Elle gère le monastère avec adresse et le rend très florissant. Déjà de son vivant, elle obtient plusieurs guérisons miraculeuses et reçoit le titre de « thaumaturge de la Normandie ».
 

Un drame vient bouleverser sa vie. Son frère, saint Chrodegand, est assassiné pendant qu’il effectue une visite pastorale. Un messager porte la triste nouvelle à Opportune qui est terrifiée. Son immense douleur la mine et elle meurt le 22 avril 770 dans une extase où elle voit la Vierge Marie, précédée de sainte Cécile et de sainte Lucie.

 

Son culte se répand très vite. Lors des invasions normandes, le clergé de Sées obtient du frère de Charles le Chauve la terre de Moussy (aujourd’hui en Seine-et-Marne). Les restes de la sainte y sont déposés en sûreté et attirent une foule de pèlerins. Une chapelle est construite puis, vers 1220, l’église de Moussy-le-Neuf. Lors de la translation des reliques, de nombreux miracles se produisent.
 

A l’abbaye d’Almenêches, le culte de sainte Opportune se développe surtout au début du XVIe siècle à la suite de la résurrection d’un enfant mort-né. On invoque la sainte pour retrouver des objets perdus, guérir des maladies, protéger des jeunes hommes partant à la guerre. Elle est la patronne de la bonne mort et des causes perdues.
 

1200 ans après sa mort, on découvre son nouveau charisme : obtenir des naissances ! • Mauricette Vial-Andru

 

Article paru dans Zélie n°29 (Avril 2018)

Illustration : © Laure Th. Chanal - www.laurethillustrations.fr -
lauredessinemoi.canalblog.com

Please reload

Derniers articles
Please reload

  • Facebook
  • Instagram
  • Podcast Soundcloud

© 2015-2019 By Magazine Zélie