Famileo, communiquer en famille de l'écran au papier

1/6/2017

 

 

Vous postez des photos sur un réseau social privé, votre grand-mère les reçoit mises en page sur une gazette papier, que ce soit chez elle ou en maison de retraite. Tel est le principe de Famileo, start-up créée par deux jeunes pères de famille.

 

 

On peut affirmer sans se tromper que Famileo est une initiative d’inspiration chrétienne, puisque son cofondateur Tanguy de Gelis en a eu l’idée en assistant à la messe dans la maison de retraite de sa grand-mère. Cette dernière, quoique possédant une tablette numérique, avait des difficultés à s’en servir et avouait préférer les lettres et cartes postales.
 

L’idée est née : permettre aux personnes âgées de recevoir sous format papier une gazette personnalisée, composée de photos ayant été mises en ligne par leur famille sur un réseau social privé. Tanguy de Gelis et Armel de Lesquen ont donc lancé à Saint-Malo leur start-up Entourage Solutions, dont le service Famileo est disponible depuis août 2015.

 

Ils ont noué des partenariats avec plus de 600 maisons de retraite, et, depuis décembre 2016, plus de 700 familles dont le grand-parent vit chez lui se sont inscrites, soit environ 60 000 utilisateurs. 

 

Chaque famille a sa page privée où elle peut poster photos et messages. Ceux-ci sont envoyés sur une gazette papier, au rythme de la formule payante choisie : une fois par semaine, par quinzaine ou par mois. Si le proche est hébergé en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou dans une résidence pour seniors, qui a souscrit à une offre Famileo, c’est l’établissement qui imprime et distribue la gazette familiale. De plus, chaque établissement partenaire dispose d'une page sur Famileo, où sont publiées ses actualités. 
 

« Ce projet a un sens pour nous, il a une portée familiale et sociale, explique Thomas Guillaume, qui a rejoint l’entreprise en 2016. Nous avons des témoignages d’utilisateurs qui disent que Famileo leur permet de ressouder la famille et d’apporter du soleil dans la vie de leurs parents ou grands-parents. Cela renforce aussi le lien entre les cousins autour de leurs grands-parents, puisqu’ils voient toutes les actualités postées sur le « mur » familial et apprennent parfois des nouvelles importantes de cette manière ! » 

 

Pour certains qui confiaient ne jamais appeler leur grand-mère – 70% des personnes âgées bénéficiant du service étant des femmes –, qui avait éventuellement des problèmes d’audition, c’est une satisfaction de pouvoir ainsi communiquer. La gazette trouvée chez la grand-mère fournit aussi parfois un support de conversation pour ceux qui viennent lui rendre visite.

 

L’un des objectifs de Famileo est de rompre la solitude ; cela semble particulièrement le cas, étant donné qu'une partie des personnes âgées abonnées sont inscrites par leur famille lors du décès de leur conjoint.
 

Selon les créateurs de Famileo, créer un réseau social entièrement protégé, sans publicité et où les données appartiennent uniquement aux familles est une priorité à l’heure où les réseaux sociaux sont souvent associés par le grand public à un manque de confidentialité.

 

La jeune entreprise, qui compte déjà une dizaine de salariés et est en train d’en recruter de nouveaux, prévoit se développer à l’international. Un succès que sont venus couronner plusieurs prix, dont au début de l’année celui de « La France s’engage », initié en 2014 par François Hollande et qui distingue des projets innovants et utiles. Solange Pinilla

 

Article paru dans Zélie n°20 (Mai-Juin 2017) - Crédit image : © Entourage Solutions

Please reload

Derniers articles
Please reload

  • Facebook
  • Instagram
  • Podcast Soundcloud

© 2015-2019 By Magazine Zélie