CetteFamille, un accueil familial pour les personnes âgées

29/5/2017

 

 

Votre grand-père ne peut plus vivre seul mais refuse absolument d’aller en maison de retraite ? Il existe une autre solution : l’accueil familial. Depuis juin 2016, CetteFamille.com met en relation des personnes âgées et des accueillants familiaux. 

 

Deux voisins cherchaient une maison de retraite pour le grand-père de l’un d’eux. C’était dans l’Orne, et tout était trop loin ou trop cher. Le médecin de famille leur suggéra l’accueil familial. Et c’est sur Le Bon Coin qu’ils trouvèrent une famille d'accueil pour le grand-père, qui eut en retour un véritable coup de cœur. Paul-Alexis Racine-Jourdren, le premier voisin, diplômé de Paris-Dauphine, découvrit alors qu’il existait en France 10 000 accueillants familiaux agréés pour personnes âgées, trop peu connus. 
 

Il a donc lancé avec Agathe Pommery - une amie formée à l’EM Lyon et Centrale Lyon, confrontée au choix de la maison de retraite pour sa grand-mère –, un réseau pour mettre en relation personnes âgées et accueillants familiaux.
 

CetteFamille a constitué depuis juin 2016 un réseau de plus de 1100 accueillants familiaux, et permis à une quinzaine de personnes âgées de trouver la famille qui leur conviendrait le mieux, en fonction de leurs préférences. La jeune entreprise se charge également de la gestion administrative de l’accueil familial.

 

En effet, être accueillant familial est une activité à plein temps. Bien que ne nécessitant pas de diplôme, ce statut demande un agrément du Conseil départemental, accordé après enquête. Il faut pouvoir héberger la personne âgée dans une chambre d’au moins 9 m2, avec une pièce d’eau à proximité, mais aussi l’intégrer entièrement à la vie de la maison : accueil à la table familiale, accompagnement à des activités, coordination des soins médicaux si une infirmière doit venir par exemple. L’accueillant doit être présent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et se faire remplacer en cas d'absence.

 

« La plupart du temps, il s’agit d’un couple d’une cinquantaine d’années, dont la femme a l’agrément et le mari une activité différente, explique Agathe Pommery, cofondatrice de CetteFamille. Comme les enfants ont quitté la maison, ils ont de la place chez eux. Dans 95% des cas, ils habitent à la campagne. » 
 

L’accueil familial est strictement encadré. « Cela coûte entre 1500 et 1800 euros par mois à la personne âgée, soit environ 30% moins cher qu’en maison de retraite », souligne Agathe Pommery. Cette somme comprend le loyer de la pièce où elle habite, le salaire de l’accueillant, l’Urssaf et la participation aux frais.

 

La plupart du temps, l’accueil se fait dans le cadre d’un contrat de gré à gré, que la personne âgée et l’accueillant peuvent rompre, notamment dans le cas où il ne s’entendraient plus. Un projet de vie commun est mis en place lors de l’élaboration du contrat ; un suivi est réalisé par le Conseil départemental. L’accueillant a également droit à cinq semaines de congés payés, et doit trouver un remplaçant pour cette période, tâche pour laquelle CetteFamille propose son accompagnement.
 

CetteFamille demande que la personne âgée ait un niveau de dépendance situé entre le GIR (groupe d’iso-ressources) 6 et le GIR 3, c’est-à-dire entre la personne complètement autonome et celle qui a conservé partiellement ses capacités motrices, mais a besoin d’être assistée pour se nourrir, se coucher, se laver et aller aux toilettes. à ce sujet, Agathe Pommery raconte le cas d’une personne âgée qui, accueillie par une famille, est selon le médecin repassée du GIR 3 au GIR 6 : elle redevenue autonome ! 

 

Alors que l’équipe de CetteFamille compte déjà huit personnes, et qu’elle a reçu en mars 2017 le Trophée SilverEco 2017 dans la catégorie Meilleure initiative intergénérationnelle, elle se réjouit de revaloriser l’accueil familial pour les personnes âgées. « Nous recevons un message par semaine d’une personne qui aimerait devenir famille d’accueil ! » raconte Agathe. Une solution qui semble promise à un beau développement. Solange Pinilla

 

Article paru dans Zélie n°20 (Mai-Juin 2017) - Crédit image : © CetteFamille.com

.

Please reload

Derniers articles
Please reload

  • Facebook
  • Instagram
  • Podcast Soundcloud

© 2015-2019 By Magazine Zélie